Ecodev Conseil
232 rue de Noisy le sec
93170  Bagnolet

20/12/2018

Smart city 2018 (Mairie de Paris) – Evénement La Tribune - 27-28 novembre 2108

Un programme chargé. Un rappel ardent de l'urgence climatique et la démonstration de l'implication d'une large palette d'acteurs, dont les villes.

 Je n’ai pu, représentant ECODEV CONSEIL, assister qu’à une partie des échanges …

  • Key note speaker : Karima Delli, députée européenne

 

L’avenir est aux transports publics, digitalisation, oui, mais ne pas rêver …

Voiture autonome : en phase test sur des corridors dédiés.

Utilisation des big data, optimiser les méthodes.

VTC : prennent du poids en % de trajets (45000 chauffeurs). Le robot taxi ? Il sera partagé.

Carlos Moreno : 9000 maires de villes de tous les continents ce sont engagés dans des programmes de réduction des GES.

Les projets citoyens se multiplient en France et à Paris (notamment dans le cadre du budget participatif). On commence aussi à utiliser les réseaux pour la récupération de calories…

EDF rappelle ses principaux projets solaires en Ile de France (Paris, Porcheville, Champagne sur Oise).

Le WWF, se référant à son rapport l’impact climatique des villes, souligne l’ampleur des progrès à accomplir, tout en rappelant que les leviers ne manquent pas. Reste à s’assurer de l’acceptabilité des solutions mises en œuvre et de l’accompagnement social indispensable (on le voit bien !).

 

  • UBER : le VTC partagé (UBER Pool), une voie d’avenir selon son des projets Mobilité, les réticences vont diminuer (selon le type de trajet). A voir aussi en bout de ligne de tramway, notamment le soir (comme à Nice).

Le VTC sera électrique et partagé !

Le véhicule autonome : 80 % des européens n’en veulent pas (pour eux-mêmes). Le VA ne sera pas individuel.

Renault loue et développe des partenariats avec le VTC

Distinguer :

  • Economie de partage
  • Economie de plateforme.
  • UBER : reconnu comme un service de transport, donc soumis à la réglementation correspondante.
  • Logistique urbaine et logistique du dernier kilomètre
  • IFFSTAR : le dernier kilomètre.

 

Enjeux de la logistique des colis

Pb des artisans qui ne pourront plus d’ici quelques années circuler en ville avec leurs véhicules utilitaires diesel (et souvent anciens). Passer au véhicule électrique (cela commence à se faire dans capitales étrangères - voir Tokyo) …

Les hôtels logistiques (les différentes échelles depuis les très grosses plateformes de 50 0000 m² aux moyennes en périphérie des villes et aux petites unités en ville). Exemple de Beaugrenelle, avec des véhicules électriques. Aussi intermodalité à La Chapelle international (en coopération avec HAROPA), intermodalité, flottes légères. Offre de grands groupes qui se répartissent les continents (Amazon, groupes chinois, Globo pour l’Amérique Latine).

Messagerie aussi par le fleuve avec des triporteurs électriques sur les péniches …. (Port de Tolbiac). Mais d’autres motorisations pour les péniches vont apparaitre (électrique : il faudra prévoir des bornes de recharge sur les quais).

Autopartage des utilisateurs de véhicules utilitaires (réflexion de Laetitia Dablanc, IFFSTAR). Davantage d’autonomie (250 km). Et le cout des batteries a déjà commencé à baisser.

Scénario 2030 : environ 13% des véhicules utilitaires seront dans ce cas de figure.

HAROPA : 60 ports en région parisienne. 20 millions de tonnes de déblais ont été transportés en 2017.

Les barges peuvent aussi charger des camions, jusqu’à 90 PL (et on peut atteler plusieurs barges…).

Les sessions s’achèvent.

Remise des trophées de la smart city, le premier prix étant attribué au maire de Bordeaux, Alain Juppé.

 

Retour à la liste des actualités

Top