Ecodev Conseil
232 rue de Noisy le sec
93170  Bagnolet

16/01/2016

Chacun s'accorde sur le caractère dramatique de 2015 que ce soit au plan national ou international.

Ce cap passé, rien ne semble résolu. Pas de véritable reprise économique en vue, peu de dynamique de créations d'emplois, du moins en France, la montée insupportable du repli, de l'intélorance et de l'indigence de la pensée.

Au plan international, peu de "constructif" ; l'Europe se délite, son projet, si tant est qu'elle en ait encore un, ne fédère plus d'énergies. Nos démocraties résistent tant bien que mal aux assauts répétés des forces du désastre et de l'apocalypse.

Des raisons d'espérer ? Oui tout de même.

La COP 21 a enclenché un mouvement, une convergence nouvelle de volontés. Elles restent à traduire dans les faits, mais c'est globalement positif.

Nos réformes territoriales sont très insuffisantes et soulèvent bien des réticences, leur mise en place semble parfois cahotique. Projetons-nous dans quelques années pour entrevoir des gains d'efficacité et d'innovations ...

Il y aurait beaucoup à dire pour les banlieues difficiles, les quartiers sensibles et défavorisés. Les médias se complaisent dans un descriptif pléthorique de leur maux et de leur relégation. Là aussi, il y a des réussites, des mouvements positifs, de la créativité au plan économique, au plan culturel et éducatif. Des acteurs, des outils (de formation, d'insertion etc ...), il en n'en manque guère : ce qui fait défaut : un véritable levier financier, la focalisation de ressources publiques et privées, et l'investissement ... citoyen.

Enfin, dans les registres qui sont les notres : de nouvelles logiques d'économie circulaire ? Marginal dirons nous, circulez mais rien à voir ? Les petites "boucles" feront les grandes boucles si le modèle économique s'ajuste, si les marchés s'y intéressent ... Une nouvelle génération d'entrepreneurs semble intégrer cette dimension.

Et la Chine alors  ? L'économie circulaire y est une filière à part entière, reconnue et soutenue. Le pays aurait pris un nouveau virage, plus respectueux de l'environnement et de sa population. Vaste défi ! Wait and see ... Mais la Chine ne s'endort jamais, rappelle un jeune créateur de l'exposition Bentu (Terre natale).

Confiance et espoirs de la vie culturelle : renaissance de l'édition, du roman, résistance du théatre et du cinéma. Magie de la musique, de l'harmonie et de la Philarmonie. Hommage à Pierre Boulez et à David Bowie. Quand le Bataclan réouvrira, j'irai, pour  Eagles of Death Metal !

Jean-Louis Husson

 

 

 

Retour à la liste des actualités

Top