Ecodev Conseil
232 rue de Noisy le sec
93170  Bagnolet

03/07/2018

Economie circulaire : quelles stratégies ?

Matinée IAU / ARENE - La Poste

Retour sur la conférence-débat du 29 mai (d’après la synthèse communiquée par les organisateurs)

De l’économie régénérative à l’économie bleue, les écoles de pensée foisonnent pour réinventer nos modèles économiques. Inspirée des écosystèmes naturels, l’économie circulaire repense en profondeur les modes de production, de consommation et d’échanges en recourant à l’écoconception, au partage, à la réparation, au réemploi, et au recyclage avec une coopération renouvelée de l’ensemble des acteurs. Pour devenir un modèle pérenne, l’économie circulaire tend à transformer l’énergie, l’alimentation, les emplois, la construction, la  mobilité, etc.

Cette conférence-débat, conduite en partenariat avec le Groupe La Poste, a été l’occasion de présenter les travaux récents de l’IAU îdF et du Département énergie et climat ARENE sur le sujet et les premières stratégies territoriales d’économie circulaire en Île-de-France : les modes d'action efficients, les leviers et compétences à activer, la mobilisation des acteurs économiques et citoyens.

La rencontre a été introduite par Fouad AWADA, directeur général de l’IAU îdF.

Grâce à la participation de la Ville de Paris, de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, de l’EPT Plaine Commune, une première table-ronde a permis de partager les premières stratégies territoriales d'économie circulaire franciliennes, des réflexions et échanges avec la salle (100 personnes) autour des actions phares.

Un certain nombre d'exemples de pratiques ont été évoqués : mise en place d'une matériauthèque du bâtiment, réemploi des matériaux de déconstruction, valorisation des biodéchets, écologie industrielle et territoriale sur le quartier des deux rives ou la zone d'activités économiques de Courtaboeuf, plate-forme d'échanges d'objets...

"Les plans climat intègrent nombre d'actions locales relevant de l'Économie circulaire, notamment autour des questions énergétiques (production / consommation)." Christelle INSERGUEIX, directrice du Département énergie et climat - ARENE de l'IAU îdF

Les débats ont fait ressortir l'importance de la mise en place d'outils de cadrage et de pilotage pour parvenir à de véritables démarches : pilotage, feuille de route locale de l'économie circulaire, mise en place d'indicateurs et collecte de données...

On notera quelques facteurs de meilleure réussite des projets ou stratégies : articulation étroite et fluide entre public et privé, mise en place d'une véritable concertation, construction d'un langage commun avec les usagers et d'une vision transversale, déploiement de plusieurs compétences des collectivités (urbanisme et aménagement, développement économique, prévention et gestion des déchets, environnement) et leviers (commande publique, sensibilisation, animation de réseaux d'acteurs, etc.), idéalement soutenues par une volonté politique forte.

Une seconde partie de la rencontre tentait de répondre à la question : "Comment créer et animer des écosystèmes territoriaux d'acteurs pour développer l'économie circulaire ?" En dialogue croisé avec Cristina LOPEZ, experte de l'IAU ÎdF et Christelle INSERGUEIX, directrice du Département énergie et climat - ARENE de l'IAU îdF, les présentations des actions du Groupe La Poste et de l'expérience de Matériaupôle avec l'École nationale supérieure des mines de Paris ont permis d'échanger autour d'une vision commune de l'économie circulaire (comportant freins identifiés et ambitions) et plaider pour une meilleure coopération des acteurs publics et privés.

La conclusion de la matinée est revenue à Véronique COTÉ-MILLARD, présidente de l’Observatoire régional des déchets d’Île-de-France qui a rappelé les enjeux chiffrés autour des déchets en région Ile de Franceet du changement de perspective en les considérant en tant que ressource.

Au total, la mise en œuvre d’un mode de fonctionnement en économie circulaire semble progresser d’année en année ; les expériences se multiplient et changent d’échelle. Les « boucles » des complexifient, se ramifient et c’est encourageant.  

 

Retour à la liste des actualités

Top