Ecodev Conseil
232 rue de Noisy le sec
93170  Bagnolet

02/12/2014

Echos de GREEN CITY 2014

Quelques échos de GREEN CITY 2014

La séance plénière du 18 Novembre

1°/ La perspective du sommet climat 2015 (le COP21) est maintenant pleinement intégrée par les acteurs de Descartes. Attention, souligne G. Eudes, président de Seine et Marne Développement, à juste titre: ne pas y aller en ordre dispersé…

2°/ Le grand démonstrateur, c’est bien engagé (convention de partenariat) ; étude de faisabilité avec EPMRNE, EDF, ERDF, DALKIA (avec une smart grid pour le campus) et projet aussi pour la maitrise et efficacité énergétique d’un vaste quartier (Descartes grid…). D’ailleurs EDF avance dans son centre de Recherches des Renardières (Sud Seine et Marne) sur son « concept grid » (et c’est visitable).

3°/ Manifestement ADVANCITY mène la dance et « tire » le cluster. Son président rappelle que Green city progresse, et c’est perceptible, s’enrichit dans son appréhension des problèmes complexes de la ville durable.

Peut-on vendre la « ville durable à la française » ? Attention ! D’autres schémas et modèles urbains existent, en Asie notamment, au Japon. Mieux vaut vendre des savoir-faire (et donc de l’ingénierie), plutôt que des quartiers « clés en mains ». C’est bien évident et c’est positif aussi pour Descartes qui se positionne plutôt sur ce segment de l’ingénierie urbaine. Il nous faut travailler aussi sur les coûts de construction et sur un système de coûts et de prix qui intègre des matériaux nouveaux, hybrides (comme le font les chinois) et dont on reparlait ce matin de décembre au petit déjeuner de l’IAU-IDF sur l’économie circulaire, concept ou outil opéationnel.

Le vade-mecum de la ville durable : qu’est-ce que nous sommes capables faire et de monter ? Cet axe de travail, cette « feuille de route » est lancée par un groupe de réflexion associant le Commissariat général au développement durable, le CEREMA (lié à l’IFSTTAR), et d’autres.

Mise en place d’un WIKI pour mieux partager les expériences (une bonne idée !).

4°/ Paris (la ville de Paris) est très engagé dans la dimension City Lab et voit d’ici quelques années Paris comme « le vaste showroom » des innovations de la ville durable. Déjà les pratiques des habitants évoluent très sensiblement (mobilité, vélo, berges de la Seine etc.)… Sans oublier la dimension Paris Métropole.

5°/ Mentionner le partenariat avec Banque Mondiale et le séminaire 2015 sur les villes durables mondiales (smart city project) c’est évoquer un possible rendez vous 2015 en France ?

6°/ Des références a priori très pertinentes à Berlin qui a développé un cluster un peu comparable à celui de Descartes (à première vue ce n’est pas vraiment le même concept ) et à Hambourg, qui réalise, s’étend, rénove des quartiers exemplaires (Hafencity, un peu comme Noordhaven à Copenhague, à plus grande échelle). En reprenant le principe d’IBA ((exposition géante d’urbanisme et d’architecture, comme jadis dans la Ruhr ce qui avait contribué à sa renaissance).

7°/ L’Institut de la ville durable se lance et ouvrira au printemps 2015 : à suivre ! Une mission de préfiguration vient de démarrer, hébergée, en « incubation » à l’ANRU (c’est confirmé) ; elle associe fortement le CSTB, le Ministère du Développement Durable et l’ADEME.

Verra-t-il le jour à Descartes ? Ça serait cohérent semble-t-il ?

Merci de vos commentaires (ecodev@aol.com).

Retour à la liste des actualités

Top