Ecodev Conseil
232 rue de Noisy le sec
93170  Bagnolet

28/05/2020

Décès de François Denieul

François Denieul est décédé début mai  à l’âge de 76 ans. Sa mort n’est pas en rapport avec la pandémie actuelle mais sa santé était fragile depuis deux ou trois ans.

Nous tenons ici sur ce site d’ECODEV CONSEIL à lui rendre hommage sincère et chaleureux. Il était tout d’abord un ami de longue date ; et un ancien collègue de l’IAU ile de France  (Paris Region Institute) : nous avions initié tous les deux un programme d’échanges internationaux assez exceptionnel avec une université américaine sur le thème des politiques urbaines, Wayne State University à Détroit dans le Michigan. Animé par le professeur Jack Fisher, le programme est ensuite passé sous la responsabilité de l’Université Johns Hopkins à Baltimore. Chaque année nous nous réunissions dans une capitale européenne.  Et ces échanges ont perduré. Avec François Denieul nous avions lancé maints projets de recherche et de réflexion,  et il avait très précieusement apporté son concours aux missions d’ECODEV CONSEIL.

Economiste et politologue il était animé d’une curiosité intellectuelle assez exceptionnelle.

Consultant auprès de l’UNESCO puis créateur d’entreprises, puis longuement directeur du Laboratoire Espaces intelligents à l’Ecole d’Architecture de Paris Val de Seine il avait l’art d’établir des passerelles entre disciplines, entre courants de pensée

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages qui chaque fois apportait la preuve du regard nouveau, précurseur qu’il savait jeter sur les grandes thématiques contemporaines. Dès le début des années 2000, son ouvrage « Les sept piliers d’internet » avait très finement et lucidement éclairé sur les transformations et innombrables usages  que le Web allait susciter.

Dans un tout autre domaine et plus récemment, il avait « revisité », avec ses deux filles, le quartier du Marais à Paris, quartier historique s’il en est et « quartier créatif et branché », resituant ses transformations patrimoniales, urbaines et sociales dans les grandes tendances mondiales d’aujourd’hui, à travers l’expression artistique et créative que focalisent ici les nombreuses galeries d’art.

Nous nous rencontrions fréquemment ces dernier mois autour d’un repas exotique pour évoquer et passer en revue aussi bien les évolutions du concept de biodiversité, de sa mesure à sa prise en compte dans les stratégies politiques et financières. De la biodiversité à l’expression artistique il n’y a qu’un pas et il préparait avec ardeur une exposition sur les papillons qui promettait d’être fort réussie.

Nous nous étions également intéressés à ce qu’il appelait « le désir d’apprendre » et le risque de voir s’émousser  l’intérêt pour l’acquisition des savoirs, risque porteur de décrochages et d’accentuation des inégalités.

Nous avions aussi longuement évoqué cette mission en Guyane, aux confins d’espaces dits ultrapériphériques et de blocs économiques (MERCOSUR, CARICOM, Union européenne etc. …).

Avec lui c’est non seulement une mémoire mais une capacité à éclairer un monde en transformation qui disparait.

Jean Louis Husson

 

Retour à la liste des actualités

Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site